Vivre en résidence universitaire : mon expérience

Accueil, Lifestyle

Il y a un an, j'ai pris la décision d'aller étudier à Toulouse et donc de prendre mon indépendance. Entrant en première année et ne connaissant pas du tout la ville, j'ai donc opté pour un logement en résidence Crous puisque c'est super pratique : petit prix, logement déjà meublé, proximité avec la fac, possibilité d'APL, pas de charges à payer ni eau ni électricité.. Bref : un très bon plan pour tout ceux qui ne souhaitent pas passer du domicile familial à un appartement privé. 

 

Si tu t'installes en résidence universitaire, publique (Crous) ou privée, saches que tu vas sûrement vivre une des plus belles expériences de ta vie. Ou du moins, une des plus mouvementées. Saches, cher ami, que tu vas gagner ta liberté et ton indépendance : tu pourras te lever à l'heure que tu veux, manger que des cochonneries et faire la fête le jour et la nuit si tu en as envie. Mais la vie en cité U c'est aussi la vie en communauté.. parce que si toi tu gagnes ta liberté, saches que tout tes voisins aussi ! 

L'intimité… ou plutôt son inexistence. 

 404253-les-boules-quies-une-valeur-sure-pour-622x0-2.gif

 

Tu vas vite découvrir que ton joli cocon n'est pas très bien isolé. Et je parle d'isolation phonique et thermique bien sûr, sinon ça serait pas marrant. Alors, soit t'as énormément de bol et tu tombes sur un étage très calme, des voisins du dessus ET du dessous quasi fantomatique, soit t'es comme 90% des jeunes et tu te retrouve avec un voisin qui passe son temps en très bonne compagnie si tu vois c'que je veux dire, avec une voisine qui se prend pour Britney à 9h du mat' le dimanche ou avec l'autre voisin qui regarde la télé tellement fort que tu peux suivre le film en fermant les yeux.  Bref, la vie en communauté, ça rime aussi avec boules Quies. ALWAYS. La nuit comme en journée pendant les révisions. Combien de fois j'ai du aller engueuler mon voisin du dessous pour qu'il baisse sa musique ! Et puis avec tout ces soucis d'isolation, tu te retrouve dans un frigo l'hiver et dans un four en été.

Les petites (ou grosses) galères du quotidien

 

tenor.gif

 

Vivre au Crous, c'est aussi des petits imprévus qui peuvent parfois te gâcher littéralement ta journée. Je pense notamment aux coupures d'eau générale un jour de canicule ou encore les pannes d'ascenseur. La plupart du temps, ils avertissent les étages en mettant des mots mais bon, quand la coupure d'eau est censée être de 09h à 17h et qu'à 20h t'as toujours pas d'eau chaude ou alors juste un filet, en plein hiver.. t'es au bout de ta vie. Y a aussi les prises télés qui déconnent dès qu'il commence à faire pluvieux, le wifi qui fonctionne pas pendant des jours.. Ah, et encore plus marrant : le parking fermé de 23h à 6h ou encore l'ascenseur fermé la nuit. Oui je sais.

Solitude ou amitié?

 

a146e9367206d9a56675d6282eab6484.gif

 

Dans ta résidence, beaucoup de tes voisins seront nouveaux arrivants. Pour la plupart, ils ne connaissent personne et n'osent pas forcément aller vers les autres. Si tu t'installe dans une résidence avec cuisine collective, parles avec tes voisins pendant que tu prépares ton dîner ! N'hésites pas à aller faire connaissance avec les étrangers, les français, bref fais toi des potes parce que c'est tellement mieux quand tu connais tes voisins ! Au final, tout tes voisins vivent la même galère que toi donc profite de leur soutien et de leur aide !

 

Dernier point : Enjoy ! 

 

tenor (2).gif

 

N'oublies pas que tes années fac sont les plus belles années que tu vas vivre. Bon hormis les cours qui seront pas toujours très simple, les potes que tu te fera seront des vrais soutiens, des vrais amis avec qui tu partagera plein de galères mais aussi de bons moments ! Penses à profiter de ta liberté mais gardes quand même des limites pour ne pas te réveiller le matin sans aucun souvenir de la veille ;) 

 

 

 

 

Publicités