Vivre en rĂ©sidence universitaire : mon expĂ©rience

Accueil, Lifestyle

Il y a un an, j'ai pris la décision d'aller étudier à Toulouse et donc de prendre mon indépendance. Entrant en première année et ne connaissant pas du tout la ville, j'ai donc opté pour un logement en résidence Crous puisque c'est super pratique : petit prix, logement déjà meublé, proximité avec la fac, possibilité d'APL, pas de charges à payer ni eau ni électricité.. Bref : un très bon plan pour tout ceux qui ne souhaitent pas passer du domicile familial à un appartement privé. 

 

Si tu t'installes en résidence universitaire, publique (Crous) ou privée, saches que tu vas sûrement vivre une des plus belles expériences de ta vie. Ou du moins, une des plus mouvementées. Saches, cher ami, que tu vas gagner ta liberté et ton indépendance : tu pourras te lever à l'heure que tu veux, manger que des cochonneries et faire la fête le jour et la nuit si tu en as envie. Mais la vie en cité U c'est aussi la vie en communauté.. parce que si toi tu gagnes ta liberté, saches que tout tes voisins aussi ! 

L'intimité… ou plutôt son inexistence. 

 404253-les-boules-quies-une-valeur-sure-pour-622x0-2.gif

 

Tu vas vite découvrir que ton joli cocon n'est pas très bien isolé. Et je parle d'isolation phonique et thermique bien sûr, sinon ça serait pas marrant. Alors, soit t'as énormément de bol et tu tombes sur un étage très calme, des voisins du dessus ET du dessous quasi fantomatique, soit t'es comme 90% des jeunes et tu te retrouve avec un voisin qui passe son temps en très bonne compagnie si tu vois c'que je veux dire, avec une voisine qui se prend pour Britney à 9h du mat' le dimanche ou avec l'autre voisin qui regarde la télé tellement fort que tu peux suivre le film en fermant les yeux.  Bref, la vie en communauté, ça rime aussi avec boules Quies. ALWAYS. La nuit comme en journée pendant les révisions. Combien de fois j'ai du aller engueuler mon voisin du dessous pour qu'il baisse sa musique ! Et puis avec tout ces soucis d'isolation, tu te retrouve dans un frigo l'hiver et dans un four en été.

Les petites (ou grosses) galères du quotidien

 

tenor.gif

 

Vivre au Crous, c'est aussi des petits imprévus qui peuvent parfois te gâcher littéralement ta journée. Je pense notamment aux coupures d'eau générale un jour de canicule ou encore les pannes d'ascenseur. La plupart du temps, ils avertissent les étages en mettant des mots mais bon, quand la coupure d'eau est censée être de 09h à 17h et qu'à 20h t'as toujours pas d'eau chaude ou alors juste un filet, en plein hiver.. t'es au bout de ta vie. Y a aussi les prises télés qui déconnent dès qu'il commence à faire pluvieux, le wifi qui fonctionne pas pendant des jours.. Ah, et encore plus marrant : le parking fermé de 23h à 6h ou encore l'ascenseur fermé la nuit. Oui je sais.

Solitude ou amitié?

 

a146e9367206d9a56675d6282eab6484.gif

 

Dans ta résidence, beaucoup de tes voisins seront nouveaux arrivants. Pour la plupart, ils ne connaissent personne et n'osent pas forcément aller vers les autres. Si tu t'installe dans une résidence avec cuisine collective, parles avec tes voisins pendant que tu prépares ton dîner ! N'hésites pas à aller faire connaissance avec les étrangers, les français, bref fais toi des potes parce que c'est tellement mieux quand tu connais tes voisins ! Au final, tout tes voisins vivent la même galère que toi donc profite de leur soutien et de leur aide !

 

Dernier point : Enjoy ! 

 

tenor (2).gif

 

N'oublies pas que tes années fac sont les plus belles années que tu vas vivre. Bon hormis les cours qui seront pas toujours très simple, les potes que tu te fera seront des vrais soutiens, des vrais amis avec qui tu partagera plein de galères mais aussi de bons moments ! Penses à profiter de ta liberté mais gardes quand même des limites pour ne pas te réveiller le matin sans aucun souvenir de la veille ;) 

 

 

 

 

Publicités

Les partenariats : je vous explique tout !

Accueil

 

Aujourd’hui, on s’attaque au fameux sujet ultra-sensible : les partenariats. Beaucoup d’entre vous m’ont demandĂ© comment ça marchait, comment avoir des partenariats et ce que ça impliquait. D’ailleurs, je vous l’avais proposĂ© sous mon article bilan pour les deux ans du blog et j’ai eu beaucoup de messages privĂ©s sur Instagram me demandant de le faire. Je vous explique tout ! 

 

DISCLAIMER : Les partenariats ne sont pas une fin en soi. Si vous ĂȘtes blogueuse ou vous souhaitez vous lancer dans l’aventure du blogging, sachez simplement que votre motivation premiĂšre doit ĂȘtre la PASSION. Si vous vous lancez uniquement pour recevoir des produits gratos, vous serez vite déçues ! Tout vient Ă  qui sait attendre et plus vous serez passionnĂ©e, plus vous ferez bien votre boulot et plus les marques voudront collaborer avec vous 🙂

 

LES PARTENARIATS : Comment ça marche ?

 

De plus en plus, les marques recherchent un autre moyen de communication pour promouvoir leurs produits. Les spots publicitaires, radio et autres sont parfois trop coĂ»teux et pas assez rentables pour des marques petites Ă  moyennes. Du coup, depuis quelques annĂ©es, les marques s’intĂ©ressent aux influenceurs en rĂšgle gĂ©nĂ©rale : du blogueur au YouTubeur en passant par l’Instagrameur (oui oui ça existe), dĂšs qu’un certain nombre d’abonnĂ© est atteint, les marques s’intĂ©ressent Ă  vous. En gĂ©nĂ©ral, le palier tourne autour de 5 000 abonnĂ©s mais il existe pas mal d’exceptions. Moi par exemple, j’ai eu mon premier partenariat alors que je n’avais mĂȘme pas encore atteint les 800 abonnĂ©s sur Instagram. Tout va alors dĂ©pendre de la qualitĂ© du contenu, de votre professionnalisme (rĂ©gularitĂ©, communautĂ© active, statistiques du blog, qualitĂ© des photos, contenu de qualitĂ©, blog agrĂ©able, joli feed…). 

 

Les partenariats sont souvent montrĂ©s du doigt par manque de transparence de beaucoup de blogueuses mais je trouve gĂ©nial d’avoir la possibilitĂ© de pouvoir tester plusieurs produits qu’on aurait pas pu obtenir par soi-mĂȘme, de pouvoir prĂ©senter un contenu large et diversifiĂ© qui puisse convenir Ă  tout le monde et en gĂ©nĂ©ral, c’est gagnant-gagnant. Lorsque une marque vous contacte (ou que vous contactez vous-mĂȘme la marque) pour recevoir des produits gratuitement, vous avez parfois (ou pas) un cahier des charges Ă  respecter. Par exemple, une date de publication pour Instagram, un nombre minimum de mots Ă  atteindre pour l’article, un nombre de photos par article.. Il ne m’est jamais arrivĂ© d’avoir un partenariat me demandant de communiquer uniquement un avis positif, bien au contraire. Les marques avec qui j’ai collaborĂ© prĂ©fĂ©raient que je sois 100% honnĂȘte sur leurs produits car ça leur permet tout simplement de comprendre leurs erreurs et de modifier ce qu’il est possible d’amĂ©liorer !

MON EXPERIENCE : petit flash-back.

 

Mon tout premier partenariat, comme je vous l’ai dit plus haut, je l’ai obtenu avec moins de 1000 abonnĂ©s ; comme quoi il est tout Ă  fait possible d’avoir une petite communautĂ© mais un contenu extrĂȘmement qualitatif. La marque en question, c’est Yves Rocher ! Vous imaginez ma joie lorsque j’ai Ă©tĂ© contactĂ©e alors que je n’avais encore jamais eu l’opportunitĂ© de bosser avec une marque. Pour moi, les marques aussi connues ne bossent qu’avec des blogueurs d’au moins 10 000 abonnĂ©s, voire plus. J’Ă©tais soo happy !! 

 

tenor (1)

Bien sĂ»r, il existe Ă©galement des collab’ rĂ©munĂ©rĂ©es. En fait, vous avez simplement un article sponsorisĂ© Ă  rĂ©diger pour une marque, avec plusieurs critĂšres Ă  respecter. Personnellement, je n’ai jamais Ă©tĂ© rĂ©munĂ©rĂ©es pour mes articles, je ne suis mĂȘme pas dans l’obligation de les rĂ©diger Ă  vrai dire. Je parle des produits que j’aime Ă©normĂ©ment et qui sont susceptible de vous plaire, sinon il m’arrive Ă©galement d’utiliser mon compte Instagram pour vous les prĂ©senter.

Les relations avec les marques et agences de presse

 

 

Globalement, je suis trĂšs satisfaite de mes collaborations : les marques me font trĂšs souvent de bons retours sur mes articles, parfois elles les partagent mais mĂȘme aprĂšs l’article publiĂ©, il m’arrive de recevoir d’autres produits pour rĂ©itĂ©rer l’expĂ©rience avec d’autres produits, et ça c’est trop cool. Quand une relation de confiance s’installe, c’est trĂšs agrĂ©able : le travail est reconnu Ă  sa juste valeur et je suis prise au sĂ©rieux. Mais malheureusement, il faut de tout pour faire un monde et il arrive que certaines marques ne soient pas toujours agrĂ©ables. Il m’est arrivĂ© de faire une sĂ©lection de 3 produits et de n’en recevoir qu’un seul (alors qu’on m’a proposĂ© d’en recevoir 3) ou alors de recevoir des doses d’Ă©chantillons, impossibles Ă  prĂ©senter sur le blog ou sur Instagram puisque elles ne permettent pas du tout de tester l’efficacitĂ© sur le long terme. Il y a aussi les marques qui te bloquent aprĂšs avoir bouclĂ© le partenariat ou celles qui ne rĂ©pondent mĂȘme plus Ă  tes mails.. mais bon, y a beaucoup plus de positif que de nĂ©gatif ! J’ai tissĂ© de belles relations avec plusieurs personnes avec qui j’ai d’excellents retours et je les aime Ă©normĂ©ment !

Un seul mot pour conclure : merci ! 

 

Pour clĂŽturer ce sujet, je tenais vraiment Ă  vous remercier puisque si j’ai la chance de collaborer avec des marques et de faire autant de belles rencontres, c’est en partie grĂące Ă  vous. Vous ĂȘtes toujours prĂ©sentes, vous ĂȘtes de plus en plus Ă  me lire et Ă  aimer mes photos Instagram, et je tenais vraiment Ă  vous faire un gros bisou tout rose.

 

 

Les « rituels de Spa » Silians : la gamme Bigarade & Coquelicot

Accueil, Revues, Soins

Vous connaissez mon amour pour la marque Silians qui propose d’excellents produits d’institut pour la maison, sans parabĂšnes et non testĂ©s sur les animaux ? J’avais d’ailleurs testĂ© plusieurs produits pour le visage et je me suis lancĂ©e vers la gamme « Les rituels du spa » avec les produits pour le corps Ă  la Bigarade & coquelicot. Si vous ne savez pas ce qu’est la bigarade, c’est une sorte d’orange trĂšs amĂšre mais associĂ©e au coquelicot, la douceur et la dĂ©licatesse prennent le dessus, il n’y a pas d’odeur d’agrumes (chose que je dĂ©teste). 

LE GEL D’EAU : FRAÎCHEUR ET DOUCEUR

 

Vous l’aurez compris, il s’agit simplement d’un gel douche ordinaire Ă  utiliser sur peau mouillĂ©e et Ă  faire mousser, soit Ă  la main soit Ă  l’aide d’une fleur de douche. Le petit plus de celui-lĂ , c’est qu’il sent extrĂȘmement bon le frais et le coquelicot. Je ne l’utilise pas Ă  chaque douche parce qu’Ă  vrai dire je l’Ă©conomise Ă  mort tellement je l’aime. Par contre, quand je l’utilise, l’odeur tient vraiment Ă©normĂ©ment sur ma peau et mĂȘme mon pyjama s’en imprĂšgne, c’est trĂšs relaxant ! D’ailleurs, je le trouve trĂšs respectueux de la peau pour un gel douche parfumĂ©. Si vous avez la peau sensible, vous pouvez foncer !

LE GRANITE : LE GOMMAGE HYDRATANT

 

Ce gommage pour le corps est le plus original que je n’ai jamais testĂ©. Les grains sont trĂšs fins, donc si vous ĂȘtes adeptes des gros grains pour vos gommages vous n’allez pas du tout l’aimer. A contrario, si vous avez la peau sĂšche et dĂ©licate, vous pouvez ĂȘtre sĂ»re qu’il est fait pour vous !

 

Il exfolie la peau toute en douceur et surprise, il hydrate la peau lors du rinçage ! Vous avez un lĂ©ger film trĂšs hydratant qui vient se dĂ©poser sur votre corps grĂące au beurre de karitĂ© qu’il contient. J’aime beaucoup la sensation qu’il me procure puisque il est trĂšs doux et Ă  la fois gommant, c’est un excellent produit si vous avez une peau assez rĂ©active en temps normal. En plus, le format est assez Ă©conomique et pratique sous la douche. J’ai le mien depuis le mois d’avril et pourtant, je suis loin de l’avoir terminĂ©. Testez-le et vous verrez ! 

L’HUILE DOUCE POUR LE CORPS : UN COUP DE CƒUR

 

Best product ever : c’est une huile douce hydratante toujours parfumĂ©e de cette dĂ©licieuse odeur de coquelicot. Je ne suis pas une grande fan des huiles pour le corps en gĂ©nĂ©ral, je ne supporte pas le film gras sur la peau qui ne pĂ©nĂštre pas dans la peau. En gĂ©nĂ©ral, j’Ă©vite les huiles un maximum ! 

POUR RÉSUMER : FONCEZ !

 

Belle surprise pour ce produit. Le packaging est dĂ©jĂ  trĂšs sobre et chic Ă  la fois et le format pompe est trĂšs Ă©conomique. J’ai trouvĂ© cette huile trĂšs trĂšs trĂšs efficace : le mĂ©lange d’huiles naturelles de passiflore, coquelicot, carotte, associĂ©es au silicium organique permettent une hydratation prolongĂ©e de la peau. Elle s’absorbe trĂšs rapidement, sans fini gras (on adore !) et parfume trĂšs dĂ©licatement la peau. A utiliser en complĂ©ment du gel douche pour prolonger le parfum par exemple, c’est une tuerie ! Je dĂ©conseille nĂ©anmoins de l’appliquer aprĂšs le gommage puisque il est dĂ©jĂ  hyper hydratant. 

J’ai conscience que les produits Silians ont un coĂ»t, mais d’aprĂšs moi ils restent trĂšs rentable de par leur qualitĂ© et le format trĂšs Ă©conomique. Il en faut trĂšs peu pour tout le corps et je pense que se faire plaisir de temps en temps ne fait pas de mal.. non ? D’ailleurs, si vous voulez vous lancer pour le gel douche, sachez qu’il est encore en promo sur le site Silians Ă  10€ : c’est vraiment une belle occasion pour tester !